Frequently Asked Questions

Qui êtes-vous ?

Nous sommes des étudiant·e·s de l'école et souhations promouvoir la culture libre à notre échelle, auprès de nos camarades mais aussi à l'extérieur.

Nous organisons des conférences, ateliers et débats en tout genre avec des intervenant·e·s dans le cadre de notre campagne de sensibilisation.

Vous pouvez retrouver notre équipe sur la page L'association.

Que faites-vous d'autre ?

Mis à part les évènements que nous organisons, nous maintenons aussi des services Internet qui respectent votre vie privée.

Ces services utilisent des logiciels libres. La majorité sont en accès libre et certains sont réservés à nos adhérents.

Comment adhérer ?

Quiconque peut adhérer à l'association, que cette personne soit à l'école 42 ou non.

Il vous suffit de vous rendre sur cette page pour vous créer un compte.

Les adhésions sont à prix libre à partir de 10 euros et permettent de financer nos actions.

Nous acceptons les moyens de paiement suivants : CB, chèque, virement et en mains propres si nous nous croisons en physique.

Qu'est-ce qu'un logiciel open-source ?

Un logiciel open-source est un logiciel dont le code source (la "recette" qui a permis de le "cuisiner") est en libre accès pour tout le monde.

Un développeur qui sait lire le code source peut comprendre comment le logiciel fonctionne et savoir s'il effectue des actions à l'insu de ses usagers.

Publier le code source de ses logiciels est une question de confiance et de transparence : les logiciels "propriétaires", dont le code source n'est pas public, considèrent souvent ses utilisateurs comme des produits en vendant leurs données personnelles et en les utilisant sans demander leur permission, ou sans leur donner le choix.

Attention :

  • Un logiciel open-source peut tout de même contenir des pisteurs. Il sera juste plus facilement possible de le savoir car son code est public.
  • Un logiciel open-source peut être soumis à des brevets logiciels qui empêchent quiconque de copier et modifier le logiciel.

Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?

Nous utilisons tous des logiciels libres dans notre quotidien sans le savoir : Mozilla Firefox, VLC, les téléphones Android, Audacity, GIMP...

Un logiciel libre, c'est un logiciel open-source qui, au-delà d'être transparent, respecte une certaine notion d'éthique en faveur des libertés numériques de ses utilisateurs.

Il a été réalisé par des développeurs responsables, qui ont pris conscience de cette dimension éthique du développement logiciel et qui ont adopté une démarche politiquement engagée dans la conception du logiciel.

  • Un logiciel libre ne piste pas ses utilisateur et ne revend pas ses données.
  • S'il crée des fichiers, ils sont dits "interopérables", cela signifie qu'ils peuvent être ouverts avec d'autres logiciels compatibles.
  • Il n'est pas soumis à des brevets sur son code ou sur son procédé de conception.
  • Il est possible de copier son code et le modifier pour l'adapter à nos besoins, et de distribuer les copies modifiées.
  • Dans la mesure du possible, il fonctionne en autonomie et ne dépend pas de services de sociétés tierces pour fonctionner, plus spécifiquement des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). Il joue ainsi un rôle important dans la décentralisation d'Internet.

Ces notions d'éthique étant plus définies par une idéologie plutôt que par des règles clairement définies, elles peuvent varier d'une personne à une autre. Nous vous avons donné la nôtre, mais il n'est pas impossible que quelqu'un d'autre ait une vision différente.

Quel est le problème avec les logiciels propriétaires ?

La majorité d'entre nous utilisent des logiciels propriétaires (dont le code source est fermé), tels que Windows, Mac, Google Chrome, Photoshop, Gmail, YouTube... Dans ces cas-là :

  • Les utilisateurs ne disposent pas de moyens de vérifier que les logiciels qu'ils utilisent n'effectuent pas des actions non désirées à leur insu : pistage publicitaire, enregistrement et revente de données personnelles, ...
  • La sécurité des logiciels propriétaires n'est pas vérifiable car leur code est inaccessible ;
  • Les développeurs peuvent imposer leurs choix aux utilisateurs (volontairement brider leur logiciel, le rendre obsolète pour obliger l'utilisateur à payer plus, ...) ;
  • Les brevets logiciels empêchent les autres développeurs d'utiliser leurs avancées technologiques, ce qui freine considérablement le progrès technique,
  • Les développeurs peuvent faire en sorte de rendre l'utilisateur dépendant de leur logiciel en le rendant incompatible avec les autres ;
  • Les logiciels propriétaires qui ne sont plus maintenus par leur équipe de développement finissent abandonnés : leur code étant privé, ils ne peuvent pas être indépendamment repris par une nouvelle équipe.

On définit généralement un logiciel propriétaire comme un produit commercial alors qu'un logiciel libre est un bien commun.

Aujourd'hui, partout dans le monde, des logiciels propriétaires sont utilisés là où des logiciels libres devraient avoir été choisis : au sein des services publics (écoles, mairies, hôpitaux, ...) et sur les ordinateurs portables et téléphones de chacun ; leurs utilisateurs sont réduits à l'état de produit par la vente de leurs données personnelles pour servir des intérêts privés (politiques, économiques, ...) et mettent en péril la sécurité de l'État.

Nous mettons en place des campagnes de sensibilisation pour que chacun puisse comprendre les implications engendrées par l'utilisation quotidienne et systématique de logiciels propriétaires.

Qu'est-ce qu'une licence libre ?

Les logiciels libres sont protégés par des textes juridiques appelés licences. Voici quelques licences libres :

Retrouvez une liste non exhaustive des licences cette page.

La plupart des licences ne s'appliquent pas qu'au logiciel mais aussi à toute création (musicale, multimédia, littéraire, scientifique, etc.). Les logiciels libres ne forment ainsi qu'un sous-ensemble de la culture libre, bien plus vaste et touchant d'autres domaines que le numérique, mais portant des valeurs très similaires de communs et de partage.

La notion de copyleft est souvent associée au mouvement libriste et y transcrit les mêmes valeurs.

Qui vous finance ?

Nous sommes essentiellement financés par les dons et les cotisations de nos membres.

Nous ne recevons pas d'aide financière de l'école.

Jusqu'où êtes-vous indépendants ?

Le seule chose qui nous rattache à l'école 42, c'est la domiciliation de l'association.

L'école 42 tolère votre présence ?

Bien sûr, elle l'encourage, même ! Nous comptons le staff de l'école parmi nos soutiens. Ce sont des gens sympas.

Sans leur soutien, nous ne pourrions pas organiser nos activités à l'école.

Vos évènements sont-ils ouverts aux personnes hors de 42 ?

En effet ! Pour la majorité, ils sont gratuitement accessibles à des personnes extérieures, à condition que l'on soit prévenus de la venue de chaque personne.

FAQ en cours de rédaction.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à nous les adresser via notre formulaire de contact.